RDC-Kasindi: un mort et 10 blessés par balle lors du passage forcé de la MONUSCO

Après une nuit très agitée à Kasindi, une cité frontalière localisée à la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda, un jeune homme est mort par balle ainsi que, dix autres civils grièvement blessés, suite aux balles tirées par les casques bleus de l’ONU, en guise de faciliter la mobilité des véhicules automobiles de la MONUSCO qui se dirigent vers la ville cosmopolite de Beni, l’avant-midi de ce dimanche 31 juillet 2022.

Il s’agit en effet, de 9 civils et un élément de la police nationale congolaise (PNC chargée de la surveillance à la frontière). Ces derniers sont internés au centre hospitalier adventiste Usalama vulgairement appelé « Vimbao », localisé dans le quartier Congo-ya-sika.

En dépit de ce moment douloureux, les jeunes sont encore visibles sur la route nationale numéro 4 axe Beni-Kasindi, ces derniers campent sur la décision de barrer l’éventuel passage de la MONUSCO. Les autorités de l’état de siège sont silencieuses à ce sujet jusqu’à présent.

À savoir, les jeunes de Kasindi se disent déterminés à veiller afin d’empêcher cette entrée clandestine des agents de la MONUSCO qui sont pourtant accusés de pacivité face à l’insécurité par la population qui ne jure ce dernier temps que par leur départ immédiat du sol congolais.

Nouvellevision24.com