RDC: les FARDC annoncent le lancement des opérations militaires dans le territoire de Kwamouth

Le colonel Jean-Baptiste Mohindo, chargé des opérations militaires à la 11e région militaire de garnison de Kikwit au Kwilu, annonce le lancement des opérations militaires dans le territoire de Kwamouth au Mai-Ndombe, notamment sur l’axe compris entre les villages Camp Banku et Masiambio sur la route nationale numéro 17.

À savoir, ces opérations vont se dérouler dans les endroits reculés de ces villages ainsi que dans la brousse, où sévissent des hommes armés depuis plusieurs mois.De ce fait, il indique que l’armée demande à tous les habitants des fermes, situées en pleine brousse, de se déplacer vers des agglomérations plus habitées pour ne pas être confondus aux assaillants :« Toute personne qui n’est pas de mèche avec les bandits, qu’elle quitte toutes les fermes. Parce que les bandits sont dissimulés dans différentes fermes. Quand nous allons lancer les opérations, celui que nous allons trouver avec les bandits, nous allons l’attaquer comme tel ». Il appelle également la population locale à dénoncer ces agresseurs.

Cette décision est pris à l’issue d’une réunion sécuritaire, qu’a présidée le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, autour de la situation qui prévaut dans le territoire de Kwamouth à Maï-Ndombe ainsi que dans les provinces de Kwilu et Kwango.

Sur ceux, les autorités n’identifient plus les auteurs des attaques aux membres de ces deux communautés. Elles parlent désormais d’« assaillants armés », qui envahissent cette partie du pays, sans dire avec précision de qui s’agit-il. Le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo, a affirmé, lundi 26 septembre, que la tension sécuritaire dans le grand Bandundu « porte visiblement une main noire ».

Nouvellevision24.com