Tournée Amani: Butembo, Beni d’accord avec Kamerhe

Le pacificateur Vital Kamerhe a été accueilli le samedi 24 septembre au pied de l’avion à l’aéroport de Rughenda à Butembo par le ministre national de la culture, art et patrimoine, Madame Katungu Faraha Catherine accompagnée de certaines autorités de la ville dont le commandant de la police nationale congolaise commissariat urbain de Butembo.
Vital Kamerhe à Butembo

Aussitôt au centre-ville, Vital Kamerhe s’est adressé à la population à travers un meeting populaire qu’il a tenu au rond-point VGH. Dans son speech, le surnommé Mwalimu s’est dit très préoccupé par la situation sécuritaire qui gangrène à l’Est du pays.

Il a ainsi indiqué qu’il n’est pas là pour des questions politiques, mais plutôt pour la paix. »Je ne suis pas venu faire la politique. Je suis venu pour la paix. Je suis entrain de tourner pour vous remercier de m’avoir soutenu quand j’étais en prison. La question de la paix c’est ma première préoccupation.

Arrivé à Beni ce dimanche après-midi, dans le cadre de sa tournée de la pacification et la paix.

Vital Kamerhe à Beni

Il a été reçu par les représentants de toutes les couches de la population. Les échanges ont été axés sur la problématique de la paix dans la région de Beni. Sur ceux, Vital Kamerhe a lancé un message fort lors du meeting tenu au rond-point Nyamwisi dans la ville de Beni (Nord-Kivu):

Beni est une ville sinistrée qui mérite une mesure particulière pour apaiser cette population déjà meurtrie, à se sentir soulagée et apporter notre soutien à toute cette population qui souffre, et croire avec nous, avec la foi en Dieu que nous pouvons ramener la paix dans notre pays. Nous sommes dans une mission de pacification mais aussi inviter tous les enfants de Beni, toute communauté confondue à la cohésion, à la cohabitation intercommunautaire et harmonieuse. C’est la clé de la réussite ».

Il invite la population à s’impliquer pour que les choses changent : « Si nous sommes comme les 5 doigts de la main, si tous nous nous entendons très bien, l’ennemi ne va pas entrer, il va partir. La population doit retenir que le changement dépend d’abord d’elle-même. Le changement au Congo dépend de nous même Congolais et le reste viendra après ».

Vital Kamerhe se rendra dans les provinces du Maniema ce lundi 26 septembre et à Kisangani, mardi 27 septembre pour rentré à Kinshasa mercredi de cette même semaine.

B.Manda/ Nouvellevision24.com