Dr. Gilbert Kabanda Kurhenga, ministre de la Défense nationale et ancien combattants a rapporté ce vendredi que parmi les personnes arrêtées, il y a dizaine de militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC)  et 9 ressortissants étrangers mis à la disposition du service de migration. 

À savoir, l’objectif de cette opération était de réduire la circulation des armes et favoriser le retour de la paix dans la région. 66 de ces 139 personnes ont été relâchées et 73 autres transférées à la prison de Munzenze. Des armes et minutions ont été saisies « dans quelques maisons des criminels ». 

De son côté, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu s’est installé à Beni au cœur du secteur opérationnel. Avec son quartier général, il coordonne et suit le déroulement des opérations et sensibilise davantage les groupes armés à déposer les armes. Cette semaine, le calme a été ainsi observé dans les territoires de Lubero, Masisi, Nyiragongo, Walikale ainsi que dans la ville de Butembo. 

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *