À travers un extrait de rôle signé ce jeudi 21 octobre, la Cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo confirme le début ce lundi 25 octobre du procès sur la débâcle du Parc agroalimentaire de Bukangalonzo, engloutissant plusieurs millions de dollars américains du Trésor public.

Sur le banc des accusés, ce document du greffier principal Scholastique Mubwisa mentionne notamment l’ancien Premier Ministre Matata Ponyo, pointé dans un rapport de l’IGF comme le « principal responsable » du fiasco titanesque de ce projet.

L’ancien Premier ministre de Joseph Kabila devra s’expliquer devant la Cour constitutionnelle sur l’échec du projet agro-industriel Bukanga-Lonzo qui a coûté à l’État congolais plus de 285 millions de dollars américains. Il a toujours clamé son innocence, se disant plutôt victime d’un acharnement politique.

Rappelons que l’IGF a révélé dans son rapport sur le Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo plusieurs manquements tant dans l’élaboration du projet que dans son exécution. Dans cette enquête réalisée en 2020, il ressort par exemple que le gouvernement avait renoncé à son idée initiale de la création d’une société dénommée Parc Agro-Industriel Bukanga Lonzo ayant comme actionnaire unique l’Etat congolais.

Les inspecteurs de l’IGF notent que « malheureusement, AFRICOM a gardé le double statut de prestataire et d’actionnaire, en 2017, AFRICOM demandait déjà le remboursement de près de 20 millions de dollars bien qu’il continuait à être payé des frais de gestion après la création de ces trois sociétés ». 

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *